A CHAQUE PEAU SON TATOUAGE

Si le débat et les discussions se focalisent bien souvent sur les peaux noires, la faute à de vieilles croyances et à des légendes urbaines, il y a en vérité des précautions et des subtilités liées à tous les types de peaux avant d’envisager un tatouage.

Les peaux atopiques

Les peaux présentant des signes de psoriasis, d’acné ou bien d’eczéma, ne peuvent malheureusement pas du tout être tatouées sur les zones affectées par ces troubles. Le risque serait trop grand de créer une sur-infection (dans le cas de l’acné) ou bien d’aggraver le psoriasis ou l’eczéma, en plus de donner de trop mauvais résultats à la cicatrisation.

Les peaux à tâches de rousseur

Les tâches de rousseur ne sont ni plus ni moins qu’une hyperpigmentation de certaines cellules de la peau, qui contiennent des concentrations en mélanine plus élevées que les cellules voisines. Cela n’affecte en rien la structure de la peau et n’empêche donc pas du tout le tatouage. Il faudra en revanche prendre en considération les variations de couleur importantes des tâches de rousseur. Ces dernières peuvent fortement se colorer en été avec les expositions au soleil et il faudra donc anticiper leur coloration maximum.

Autant le dire tout de suite, toutes ces croyances sont fausses et sans fondements scientifiques.

Les peaux métisses et noires

De nombreuses croyances existent sur le tatouage pour les peaux foncées. Ces dernières seraient plus épaisses, cicatriseraient moins bien, auraient tendance à cicatriser en relief, ne pourraient pas accepter les tatouages en couleur etc… Autant le dire tout de suite, toutes ces croyances sont fausses et sans fondements scientifiques.

Les peaux métisses et noires ne sont pas du tout plus épaisses que les peaux claires, elles contiennent simplement plus de mélanine ce qui rend leur transparence moindre.

Trop longtemps, les tatoueurs ne voulaient tout simplement pas s’embêter à réfléchir sur les différentes teintes de peau et leurs spécificités.

En réalité, aucune couleur d’encre n’est proscrite pour les peaux noires, il y aura simplement des résultats esthétiques plus ou moins convaincants en fonction des couleurs. Ainsi le blanc pourra parfois tourner à l’ocre et certaines couleurs comme le violet par exemple donnent parfois des résultats peu satisfaisants.

Aujourd’hui, de nombreux salons de tatouage ont à cœur d’être les plus inclusifs possibles et s’intéressent donc à ces questions de couleurs sur les peaux noires. Il peut même être recommandé de faire des tests pigmentaires au préalable avec le tatoueur ou la tatoueuse pour anticiper le résultat des couleurs. Trouver l’artiste qui s’intéresse à ces questions et à l’expérience des peaux noires ou métisses sera donc un facteur important pour la réalisation d’un tatouage parfaitement adapté au type de peau.

Les peaux à vergetures

Les vergetures apparaissent généralement sur la peau après une grossesse ou une prise ou perte de poids. Ce sont des cicatrices qui ne sont pas du tout en relief et peuvent donc être tatouées assez facilement.Cependant, comme pour toutes les cicatrices, il faudra veiller à ce que la peau soit parfaitement cicatrisée et donc que la vergeture soit suffisamment ancienne.

Les peaux à Vitiligo

Le vitiligo est une affection de la peau qui se caractérise par une dépigmentation importante. Le vitiligo détruit en effet la mélanine sur certaines zones de la peau. Il est donc possible de tatouer sur un vitiligo mais il existe un risque d’augmenter la zone dépigmentée. De plus, si le vitiligo s’étend à la zone tatouée, cela modifiera nécessairement le rendu des couleurs en contraste avec la peau.

Les peaux à grains de beauté

Les grains de beauté sont une altération de la structure de la peau qui modifie son aspect ainsi que sa texture. Ils sont parfois en relief et peuvent évoluer dans le temps. Si la grande majorité des grains de beauté sont bénins, certains peuvent présenter des altérations malignes assez graves. Une surveillance des grains de beauté par un.e professionnel.le de la santé est donc recommandé. C’est précisément à ce titre qu’il peut s’avérer dangereux de tatouer sur un grain de beauté car cela pourrait empêcher sa surveillance et donc potentiellement faire râter une évolution inquiétante. Les grains de beauté étant également plus innervés que les cellules de peau classiques, ils pourraient saigner bien plus abondamment. 

Comments are closed